Une histoire de thé

Le puerh (普洱茶), et de façon plus générale le thé, est une boisson qui s'obtient en infusant des feuilles dans de l'eau chaude. Il existe mille façons de le préparer. Bien que l'on trouve ici et là recettes et méthodes afin de préparer le thé, le vrai, authentique, spirituellement valide et gustativement supérieur, un regard suffit pour constater la diversité des us, coutumes et traditions dans lesquels intervient la consommation de thé.

Mon goût pour le puerh est venu lorsqu'avec mon frère nous intégrons l'école LWS Pak Mei qui enseigne un style de kung fu -le Pak Mei- originaire du sud de la Chine. C'est cette pratique qui nous mènera jusqu'à Foshan (佛山), préfecture de la province du Guangdong (广东) et berceau du style. Cette province côtière du sud-est de la Chine est, avec le reste du sud du pays, grande consommatrice de puerh et les pratiquants de Pak Mei en ont fait leur boisson : c'est à l'ombre d'un parasol que l'on se retrouve, après un dur entraînement dans la lourde chaleur de l'été foshanais, autours d'une tasse de puerh. Un moment de discussion, d'échange et de transmission.

Si mes années de pratique martiale sont passées, j'en ai conservé l'habitude -et le plaisir !- de boire du puerh. Cela m'a conduit à continuer à aller en Chine afin de rapporter en France de précieuses galettes. C'est ce thé, qui m'accompagne au quotidien, que je vous propose de découvrir. C'est cet esprit d'échange, de camaraderie et de découverte de soi que je souhaite à chacun.e de trouver.

Photo1_edited.jpg